LES PEURS ET LES PHOBIES

Nos peurs sont nourries par nos pensées, notre mental va anticiper un futur négatif par rapport à l'issue d'une situation : "je dois prendre une décision mais je vais certainement me tromper"," je vis une relation amoureuse mais il ou elle va certainement me quitter", "je vais passer un examen mais je vais certainement échouer", etc.

Nous anticipons sur le fait que ce qui va se passer sera forcément négatif.

Si la peur a pour fonction première de nous avertir d'un danger en s'accompagnant d'une poussée d'adrénaline pour nous permettre de réagir en cas d'urgence, elle peut, si elle s'accompagne d'un "conditionnement négatif" des pensées, évoluer en attaques de panique, crises de terreur et se transformer en phobies : phase ultime et incontrôlable de la peur.

Un événement traumatisant, tel un accident ou une agression peut déclencher par la suite des accès de peur liés au phénomène du stress post-traumatique : le corps garde l'empreinte de la peur.

L'apport de la sophrologie

Les méthodes de relaxation, de visualisation, de suggestion et de pensées utilisées en sophrologie pour calmer l’anxiété vont peu à peu permettre de transformer le vécu négatif en projection positive.  Le mental peut ainsi s'apaiser.

Pour agir efficacement sur la peur faut-il diriger sa pensée vers des images ou sensations positives.

Sachant que les tensions physiques correspondent la plupart du temps à des tensions psychiques, les méthodes comme la sophrologie, l'hypnose, la programmation-neuro-linguistique (PNL), ont une efficacité certaine et augmentent la résistance aux situations anxiogènes. Elles aident à maîtriser la peur et à contrer les pensées négatives qui caractérisent l’anxiété.

© 2018 par MR Sophrologie.  Créé avec Wix.com

  • s-facebook
  • Twitter Metallic